Comment avoir droit au chômage après un licenciement ?

admin2598

Vous avez subi un licenciement et vous vous interrogez sur la procédure à suivre pour toucher vos allocations de chômage ? Votre licenciement vous donne-t-il droit à ces allocations ?

Un droit au chômage suite à différents types de licenciement

 

Le salarié qui aura été licencié pour un motif personnel, lié à sa personne aura droit aux indemnités de licenciement et pourra toucher ses allocations de chômage.

 

Si l’employeur a licencié un salarié pour faute grave, c’est-à-dire suite à des faits qui rendaient impossible son maintien dans l’entreprise, le salarié ne pourra pas recevoir d’une indemnité de licenciement ni de préavis ou d’indemnité compensatrice de préavis. Le salarié gardera tout de même son droit aux allocations de chômage.

 

Lorsqu’il y a faute lourde, c’est-à-dire une intention de nuire de la part du salarié, celui-ci ne percevra pas non plus d’indemnité, de préavis ou d’indemnités compensatrice. Il n’aura pas non plus droit à ses congés payés mais il pourra percevoir ses allocations de chômage.

 

Le licenciement économique permet également de toucher ses allocations au chômage.

 

Quelle procédure pour avoir droit au chômage après un licenciement ?

 

A la fin du contrat, l’employeur est tenu de délivré au salarié licencié certains documents : un solde de tout compte, un certificat de travail et une attestation Pôle emploi. Ces documents sont essentiels pour les futures démarches du salarié.

 

Une fois le contrat terminé, le salarié pourra se rendre dans une agence Pôle emploi ou faire les démarches en ligne pour s’inscrire en tant que demandeur d’emploi.

 

Quelles conditions et quels sont les délais pour toucher les allocations chômage ?

 

Pôle emploi a fixé certaines conditions au versement des allocations. Il faut avoir fait son inscription en tant que demandeur d’emploi et effectuer régulièrement et de manière permanente des démarches pour retrouver du travail. Il ne faut pas avoir été déclaré inapte. Le demandeur d’emploi qui a moins de 53 ans doit avoir travaillé durant 88 jours minimum ou alors 610 heures sur les 28 mois. Au-delà, il doit prouver avoir travaillé 36 mois. Ensuite, la personne doit avoir perdu son emploi involontairement. Il ne peut donc pas avoir démissionné. Enfin, la personne doit résider sur le territoire.

 

Le versement des allocations commencera après un délai de carence de sept jours et un différé des indemnités de licenciement.

Laisser un commentaire